Les enjeux du ‘Facebook Coin’

15 mars 2019

Il y a moins d’un an, certains médias rapportaient que Facebook projetait de lancer sa propre cryptomonnaie, le Facebook Coin.

Aujourd’hui, alors que les rumeurs évoquent un lancement imminent, les experts commencent à estimer l’impact financier d’un tel projet, et les chiffres sont sans appel : cette nouvelle monnaie pourrait en effet rapporter près de 17 milliards d’euros au géant américain d’ici 2021.

Le mot d’ordre : stabilité

Bien entendu, Facebook se veut de son côté plus prudent et estime la somme à 2,6 milliards d’euros. Cependant une chose reste certaine : l’arrivée du Facebook Coin impactera directement le cours des actions de la marque. Un signal positif pour les actionnaires.

Il faut dire que la monnaie en question a tout pour leur plaire. Alors que la volatilité des cryptomonnaies freine leur développement global, le Facebook Coin serait un ‘stable coin’ et sa valeur serait liée à celle des monnaies classiques. Moins attractif pour les spéculateurs donc, mais bien plus rassurants pour les parties prenantes.

La volonté : aller de l’avant

L’année 2018 n’a pas été des plus aisées pour le réseau social (comme nous le rappelions dans notre bilan). A l’heure où Facebook souffre d’un déficit de confiance de la part de ses utilisateurs mais aussi de ses investisseurs, déplier sa bouée de sauvetage est donc particulièrement judicieux. Générer du revenu sans abuser ses abonnés est également vu d’un bien meilleur œil.

Le moment est ainsi parfaitement choisi. En quelques années, le monde des cryptomonnaies et de la blockchain a évolué, au même titre que l’écosystème Facebook : des acquisitions comme Instagram ou WhatsApp le démontrent. Cette petite constellation de médias sociaux permet une distribution du contenu bien plus maîtrisée. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la rumeur affirme que Whatsapp sera la plateforme d’utilisation du Facebook Coin.

La finalité : étendre ses tentacules

Tout n’est évidemment pas simple. Facebook devra en 2019 régler ses problèmes de confiance face à un public toujours plus intransigeant. La firme devra également démontrer la véritable valeur ajoutée de sa cryptomonnaie pour pouvoir séduire ses potentiels utilisateurs.

Quoi qu’il en soit, cette évolution Facebook la prépare depuis quelque temps déjà. Le pôle blockchain et cryptomonnaie du géant bénéficie d’une équipe spécialisée et d’un directeur expérimenté, ancien président de PayPal. Un véritable enjeu pour le réseau social, qui compte bien utiliser cette rampe de lancement pour développer de nouvelles offres.

Car si le Facebook Coin est un succès, c’est une autoroute qui s’offre alors à Zuckerberg et consorts. Prêts, virements, paiements physiques, plus rien ne pourra stopper le mastodonte. Des velléités communes aux GAFAM, et un écosystème financier qui s’annonce bien différent d’ici à 2030...