Une nouvelle étude révèle les habitudes de demain

7 février 2019

Souvent les chiffres sont plus éloquents que les grands discours : selon l’étude annuelle menée par Hootsuite et We Are Social, nous étions en effet près de 4,2 milliards d’internautes à travers le monde en octobre 2018. Cela donne une idée des enjeux globaux du numérique et de ses nouvelles habitudes de consommation.

Autre chiffre fort : 45% de la population mondiale utilisent les réseaux sociaux (soit 3,484 milliards de personnes). L’hyperconnectivité est donc plus que jamais une réalité.

Les chiffres dans le monde

Parmi les pays les plus touchés par cette irrésistible croissance, on note les Emirats Arabes Unis, Taïwan ou encore la Corée du Sud, où le taux de pénétration des réseaux sociaux a été sans commune mesure : 99% aux Emirats !

Côté nouveaux utilisateurs, ce sont la Chine, l’Inde et l’Indonésie qui se retrouvent en tête. Un continent asiatique très connecté donc, comme en atteste ce chiffre renversant : les Philippins passent environ 4h12 par jour sur les réseaux sociaux, contre une moyenne de 2h16 à travers le monde !

Les chiffres en France

Bien entendu, la France est loin des Philippines.
Mais avec plus de 65 millions d’habitants, nous comptons tout de même 60,42 millions d’internautes. Un chiffre qui n’est pas anodin.

Côté réseaux sociaux, nous sommes environ 38 millions à nous y rendre fréquemment : cela représente une augmentation de 6,5% en un an, soit 2 millions de nouveaux utilisateurs.
On le voit donc, la France n’est pas épargnée par la frénésie numérique.

Le temps passé quotidiennement sur les réseaux sociaux monte jusqu’à 1h17, ce qui nous place en bas de la liste (les moins présents restant les Japonais, avec 36 minutes). Il semblerait en effet que nous ayons d’autres priorités, puisque nous sommes la nation qui passe le plus de temps à table.

Enfin, l’étude précise que, sans grande surprise, ce sont YouTube et Facebook qui séduisent le plus de visiteurs côté médias sociaux. A la 10ème place, LinkedIn rassemble 19% des internautes français, contre 28% pour Twitter.
Différence de marque entre les deux plateformes néanmoins : alors que la répartition hommes/femmes sur LinkedIn est de 53% / 47%, celle-ci est de 63% / 37% sur Twitter. Un porte-voix qui a encore du chemin à faire...